Hygromètre : recommandations d'usage pour des lectures précises


3841 vues
Hygromètre : recommandations d'usage pour des lectures précises

L'humidité relative fait référence au degré de saturation de l'air en vapeur d'eau. Le fait de la mesurer participe de plusieurs enjeux, que ce soit sur le point de vue de la santé et du bien-être (une hygrométrie qui s'écarte de la plage physiologique peut causer des réactions allergiques, des problèmes de respiration, des démangeaisons oculaires, une sécheresse des muqueuses de la sphère ORL, etc.), d'hygiène et de salubrité (prolifération bactérienne, apparition de moisissures), etc.

L'hygromètre est à l'humidité relative ce que le thermomètre est à la température ambiante : un instrument de mesure fiable et performant… pour peu que les règles d'usage sont bien observées par l'utilisateur. Dans cet article, nous vous proposons nos recommandations pour tirer le meilleur parti de votre hygromètre et aboutir à des lectures fiables et précises.

Pourquoi calibrer un hygromètre ?

L'hygromètre est un instrument de mesure essentiel à notre santé et à notre confort de vie au quotidien, bien que la mesure de l'humidité relative soit reléguée au second plan par rapport à la température, à tort. Comme le thermomètre, l'hygromètre vous permet d'intervenir lorsque l'humidité relative sort de la plage physiologique, en activant le chauffage ou en ayant recours à un humidificateur ou déshumidificateur.

Rappelons que dans certains cas, l'hygrométrie ne doit pas simplement s'inscrire dans la plage physiologique, mais elle doit se limiter à des seuils bien précis pour ne pas endommager certains objets, substances, etc. Il s'agit notamment de certaines plantes, de certains aliments, des cigares, de certains vins conservés, des instruments de musique, de certains types de bois nobles, etc. Pour pouvoir restituer la réalité hygrométrique dans les règles de l'art, vous devez prendre le temps de bien calibrer votre hygromètre.

Le concept de calibrage d'un hygromètre est dans l'ensemble assez simple. Il suffit d'exposer l'hygromètre à un niveau d'humidité relative spécifique et dûment vérifiable pendant 24 heures. Ensuite, la lecture de l'hygromètre peut être ajustée comme celle d'une montre. Une fois l'hygromètre calibré, vous pourrez vous fier aux lectures qu'il propose et agir en conséquence.

Les règles d'usage dépendent du type d'hygromètre en votre possession

La lecture de votre hygromètre dépend du modèle que vous utilisez. Presque tous les hygromètres analogiques utilisent un cadran ou une jauge circulaire. Les capteurs mécaniques à l'intérieur de l'hygromètre déplacent l'aiguille le long de la jauge, de sorte qu'elle indique le niveau d'humidité relative approprié. La portée du cadran est indiquée sur la face de l'hygromètre. Cette plage est souvent numérotée par cinq ou dix pour indiquer le pourcentage d'humidité relative. Il suffit de voir où l'aiguille s'est alignée le long de cette plage pour déterminer la lecture de l'humidité relative.

Les hygromètres numériques sont souvent beaucoup plus simples à lire, en fonction de la structure de leur affichage. La plupart ont un simple écran plat avec un affichage numérique, n'affichant que le chiffre correspondant à l'humidité relative mesurée, avec la température ambiante sur les modèles qui embarquent un capteur de type thermomètre. Certains hygromètres numériques optent pour l'affichage vintage, avec un cadran circulaire comparable à celui des modèles mécaniques. L'aiguille est souvent une ligne numérique sur l'affichage, et non une aiguille physique qui se déplace.

Les hygromètres analogiques et numériques sont souvent critiqués pour leur inexactitude. La plupart des hygromètres neufs nécessitent un calibrage et un étalonnage avant l'utilisation. Donc quoi qu'en dise le fabricant, étalonnez toujours votre hygromètre avant de l'utiliser. Il n'y a pas de meilleur moyen de s'assurer qu'il vous donne une lecture précise que de le calibrer vous-même, dans les règles de l'art. Vous pouvez utiliser soit un kit de calibrage, soit le test au sel pour calibrer votre hygromètre.

Comment prendre soin de votre hygromètre ?

Comment pouvez-vous entretenir votre hygromètre pour préserver ses pleines performances et prolonger sa durée de vie ? Voici quelques recommandations :

  • Éviter les environnements extrêmes. D'une manière générale, il est préférable d'utiliser votre hygromètre dans des environnements qui se situent dans la plage de température et d'humidité recommandée, à savoir entre -20˚C et 60˚C et entre 20 et 60 % d'humidité relative. En dehors de ces conditions, la précision du capteur peut être temporairement affectée, et une exposition prolongée peut causer des dommages irréversibles, à moins de disposer d'un hygromètre conçu pour les environnements hostiles ;
  • Utilisez des revêtements protecteurs pour les capteurs. De nombreux fabricants de thermo-hygromètres proposent des revêtements de protection pour les éléments des capteurs. Ces membranes filtrent de nombreux produits chimiques et particules nocives afin de prolonger la durée de vie utile de l'élément capteur ;
  • Stockez l'élément capteur dans un étui de protection. Lorsqu'il n'est pas utilisé, l'élément capteur (et l'hygromètre lui-même) doit être stocké dans un étui de protection scellé. Cela permettra de protéger l'élément du capteur contre les contaminants lorsqu'il n'est pas utilisé, prolongeant ainsi sa durée de vie ;
  • Ne manipulez PAS directement l'élément du capteur. Les éléments de capteur sont très sensibles à la contamination. Ils ne doivent donc pas être touchés directement, sauf en cas d'absolue nécessité. Vous devez également éviter d'utiliser de l'air comprimé sur le capteur ou de le laver.
Définition Recommandations