Hygromètre : définition, utilité et fonctionnement


3054 vues
Hygromètre : définition, utilité et fonctionnement

Comme la température, l'humidité relative joue un rôle capital dans le confort, le bien-être et la santé des occupants, que ce soit dans un logement ou un lieu de travail. L'humidité relative, ou hygrométrie, fait référence à la quantité de la vapeur d'eau que l'on retrouve dans l'air ambiant que nous respirons. Exprimée en pourcentage, elle renseigne sur le degré de saturation de l'air en vapeur d'eau.

L'hygromètre est l'instrument de mesure de l'humidité relative dans l'air, tandis que l'humidimètre permet de quantifier la vapeur d'eau dans les matériaux, comme le bois par exemple. Dans cet article de synthèse, nous revenons sur la définition de l'hygromètre, son utilité et ses différentes applications.

Qu'est-ce qu'un hygromètre ?

L'hygromètre est un instrument permettant de mesurer la quantité absolue ou relative d'humidité dans l'atmosphère, par opposition à l'hygroscope qui ne donne que des indications qualitatives sur les variations de l'humidité dans un lieu donné. Les premiers hygromètres dépendaient généralement de la contraction ou de l'extension de substances exposées à divers degrés d'humidité. Les matériaux les plus utilisés dans les hygromètres mécaniques ou analogiques étaient le catgut, les cheveux humains, les cordes tordues et les lattes de bois.

Toutes ces substances se contractent à l'augmentation de l'humidité et se décontractent dans le cas contraire. Pour plus d'infos, lisez notre article détaillé sur le fonctionnement de l'hygromètre. L'humidité relative est exprimée en pourcentage : elle compare la quantité d'humidité, ou de vapeur d'eau, dans l'air à la quantité maximale d'humidité que l'air peut potentiellement contenir. L'humidité relative est mesurée sur une échelle de zéro à 100.

Plus le chiffre est élevé, plus l'humidité de l'air est importante. Notez que l'humidité relative est toujours calculée par rapport à une température donnée. Pour que les mesures soient fiables et fidèles à la réalité, l'hygromètre nécessite un calibrage régulier, dans les règles de l'art, en suivant les recommandations du fabricant. La marge d'erreur est l'un des problèmes les plus récurrents des hygromètres grand public, puisque cette dernière peut dépasser les 5 %.

Les avantages à disposer d'un hygromètre chez soi sont nombreux. Une hygrométrie non contrôlée et qui sort de l'intervalle physiologique peut provoquer :

  • Des problèmes de santé : allergies diverses, problèmes respiratoires, démangeaisons oculaires, sécheresse des muqueuses ORL, irritabilité ;
  • Des problèmes d'hygiène et de salubrité : prolifération bactérienne, apparition de foyers d'insectes, développement de la moisissure et de la pourriture, odeur de renfermé, infiltrations, remontées capillaires, etc. ;
  • Une dégradation de vos biens et équipements comme les meubles en bois, les instruments de musique, les vins, les collections de cigares, etc.

Quelles sont les différentes applications de l'hygromètre ?

L'hygromètre affichent plusieurs applications, que ce soit pour les professionnels ou les particuliers.

L'hygromètre dans la météorologie

Les météorologues doivent régulièrement mesurer l'humidité relative dans le cadre du bulletin météorologique quotidien, en particulier pendant les périodes les plus chaudes de l'année où elle tend à atteindre des niveaux proches des 100 %. Ils utilisent le plus souvent un hygromètre, un aréomètre et un thermomètre pour aboutir à un indice multifactoriel : l'indice de chaleur. Ce calcul est destiné à expliquer la sensation de chaleur en été.

Chaque fois que l'humidité relative dépasse 40 %, l'indice de chaleur est supérieur à la température réelle. Une journée avec une température de 32 degrés et une humidité relative de 70 % correspond à un indice de chaleur (température ressentie) d'au moins 39 degrés… une valeur dangereuse pour la santé humaine.

L'hygromètre dans les logements 

Un hygromètre domestique va mesurer l'humidité relative intérieure. Déterminez un niveau confortable et utilisez ensuite l'hygromètre comme moniteur. Lorsque l'humidité est trop élevée, un déshumidificateur peut être mis en marche pour éliminer une partie de la vapeur d'eau contenue dans l'air et ramener l'hygrométrie à la plage physiologique (entre 45 et 55 %). A contrario, un logement en proie à un air trop sec pourra nécessiter un humidificateur pour retrouver une hygrométrie équilibrée.

L'hygromètre dans l'industrie et les commerces

Les hygromètres ont plusieurs utilisations industrielles et commerciales, notamment pour surveiller l'humidité dans les installations de stockage de nourriture, de meubles, d'instruments de musique, de livres et d'autres articles qui peuvent être endommagés par une hygrométrie trop élevée ou trop basse.

Les saunas, qu'ils soient commerciaux ou résidentiels, utilisent également un hygromètre en tandem avec un thermomètre pour surveiller l'air. L'humidité affecte également la qualité du tabac des cigares stockés pendant une certaine période, notamment dans le cadre d'une collection. C'est également le cas dans les caves à vin.

L'hygromètre dans les musées

Les musées contiennent des œuvres d'art, des artefacts, des papiers et d'autres objets rares et anciens très sensibles à la température et à l'humidité. Les protéger de la détérioration et de la destruction nécessite un effort continu pour s'assurer que les conditions intérieures ne leur sont pas nuisibles. L'hygromètre est donc un élément essentiel pour la sauvegarde des objets historiques.

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter notre grande FAQ de l'hygromètre !

Définition